Conor McGregor – Est-il en train de devenir fou ?


La hache de guerre ne semble pas être enterrée entre Conor McGregor et Khabib Nurmagomedov.

En effet, alors que le Notorious avait provoqué une grosse polémique en insultant le père de Khabib Nurmagomedov qui est décédé des suites de la Covid-19, le voilà qui revient à la charge, et qui répond à la récente interview du Daghestanais, invité du Podcast de Mike tyson.

La défaite de Conor McGregor face à Dustin Poirier lors de l’UFC 264 semble avoir ravivé les tensions avec Khabib Nurmagomedov.

En effet, en félicitant l’Américain pour sa victoire tout en lançant une petite pique au Notorious (« le bien triomphe toujours du mal » – NDLR), l’ancien champion voyait son rival répondre brutalement : « Covid est le bien et Père est le mal ? » Une référence au décès d’Adbulmanap Nurmagomedov, père de Khabib, suite au coronavirus.

Invité dans le podcast de Mike Tyson, le Daghestanais a longtemps évoqué le cas McGregor. S’il donne un jugement sans appel, Nurmagomedov met surtout en exergue une personne qu’il juge « sale » et à l’entourage douteux.

Évidemment, cette sortie ne pouvait rester sans réponse de la part de l’Irlandais. Il a donc écrit sur Twitter… avant de supprimer, comme à son habitude : 

« Je veux manger ses enfants !!!! À quand remonte la dernière fois qu’il les a même vus en fait ? Sa femme ? Mère ? Que dirais-tu d’aller passer du temps avec tes enfants et ta famille pour changer, et garder mon nom hors de ta bouche avant de te faire à nouveau piégé quelque part. Tu pourrais ne pas être aussi chanceux la prochaine fois. »

Conor McGregor

Un discours en référence à Mike Tyson et à ses déclarations juste après avoir mis KO Lou Savarese en 38 secondes en 2000. Iron se lançait dans une promo légendaire pour forcer le choc face à Lennox Lewis et finissait par « Je veux ton coeur. Je veux manger ses enfants. »

McGregor fait aussi référence à sa fameuse attaque du bus à Brooklyn. En 2018, il avait ainsi pénétré les coulisses du media day de l’UFC 223 pour tenter de venger son partenaire d’entraînement Artem Lobov, pris à parti par Khabib Nurmagomedov. L’Irlandais avait ainsi vandalisé le bus qui transportait notamment Nurmagomedov, sans parvenir à ouvrir les portes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *