DIFFÉRENCE ENTRE LA BOXE PRO ET LA BOXE AMATEUR


La question qui revient toujours , est ce que je peux boxer en amateur, ou bien en pro ? C’est quoi la différence…

Pour faire simple , Le médecin généraliste et au boxeur amateur ce qu’est le chirurgien au boxeur professionnel.

Pleins de questions qui se posent autour de ce sujet , est ce que c’est le même règlement dans la boxe pro et la boxe amateur ?, Quels sont les techniques de pros que les amateurs n’ont pas, quels sont les trucs spéciaux que seuls les pros font ?

Différences

La durée des combats

Alors que les combats entre boxeurs professionnels peuvent durer jusqu’à douze rounds de trois minutes chacun, les combats disputés en boxe amateur et en boxe olympique se disputent en trois rounds de trois minutes pour les hommes, et quatre rounds de deux minutes pour les femmes. Alors que les combats professionnels sont souvent espacés de plusieurs mois pour pouvoir récupérer , chez les amateurs on peut enchaîner jusqu’à cinq combats aux Jeux.

La tenue

Pas de torse nu sur les rings chez les amateurs . Les boxeurs ont l’obligation de porter un maillot sans manche (rouge ou bleu selon l’opposition). Contrairement à la boxe professionnelle , il n’y a pas de ceinture en jeux mais plutôt des médailles . Les gants sont également plus lourds que dans le monde professionnel (environ 300 grammes).

Plus fort et bien sur ses appuis

Un pro de 60 Kg sur le ring face à un amateur de 70 Kg, et c’est le pro qui va facilement pousser l’amateur. Les pros ont un superbe équilibre et sont très bien plantés au sol. Vous pouvez ressentir leurs poids quand ils frappent .

Les pros sont très détendus, ce qui leur permet de confortablement « poser » leurs poids au sol. Ils ne bougent pas dans tous les sens ou ne s’impatientent pas. Ils décollent à peine les pieds du sol. Il ne s’agit pas d’être bas et près du sol. Il s’agit de ne pas tant lever les jambes (et perturber vôtre centre de gravité).

Ils ont aussi un fondement incroyablement puissant. Peu importe-s’il sont en forme, déchirés ou hors de leur forme habituelle et gras, vous allez toujours avoir l’impression que vous pousser un gars fait en briques à l’intérieur.

Un jeu très dur  

Les pros sont particulièrement adeptes du combat proche pour plusieurs raisons. Ils sont plus à l’aise dans le combat et les échanges de près (comparé aux boxeurs amateurs) parce que les pros ont une meilleure technique de défense. Les amateurs, bien que très habile, ont encore besoin de compter davantage sur leur jeu de jambes pour se défendre.

 Le système de boxe pour les amateurs est basé sur un système de points, ce qui arrange les gars plus grands et plus longs qui lancent plein de petits coups puis s’échappe juste après. Les pros doivent toucher avec des coups qui font des dégâts pour gagner la faveur des juges, ce qui les obligent à s’approcher davantage et rester à une distance qui leur permet de frapper.

Les boxeurs pros sont vraiment souples au corps à corps. Ils savent comment attraper un gars, le pousser, le tourner, le pivoter, le tenir, l’agripper. Ils savent comment utiliser leur corps pour se défendre, bouger, ou créer de l’espace pour frapper. Ils peuvent frapper et défendre même sans regarder.

Je peux facilement pointer les pros dans un sparring parce qu’ils sont à l’aise quand ils se tiennent juste en face de leur adversaire. Et je ne veux pas dire comme un gros bagarreur téméraire qui agit agressivement sans réfléchir, mais un gars souple à quelques centimètres de son adversaire, qui esquive et glisse, déjouant complètement son adversaire, sans même lui laisser l’occasion de le toucher.

Un contrôle de distance trompeuse  

Les boxeurs pros sont incroyablement intelligents et trompeur lorsqu’ils changent de distance par rapport à vous. Je ne parle pas de leur capacité à bouger rapidement ou de leur jeu de jambes. Je parle de leur capacité à bouger de façon à ce que l’adversaire n’ai pas l’impression qu’ils bougent ! Imaginez un gars qui frappe si parfaitement et non-téléphoné que vous ne sentez pas les coups venir. De la même manière, imaginez un gars qui a un jeu de jambes si parfaitement non-téléphoné que vous ne sentez pas quand il s’approche ou s’éloigne de vous.

Vous pensez qu’il est loin et là il vous frappe. Bien sûr, il s’approche à un moment pour vous frapper mais vous ne le voyez pas se rapprocher. Ou parfois, il est tout près et soudainement, alors que vous alliez le frapper, il n’est déjà plus là. Et là aussi…. Vous ne l’avez pas vu s’éloigner !

Marcher

C’est une de mes qualités favorites chez les boxeurs pros. Ils marchent beaucoup. Ils ont l’air si calmes, détendus, et nonchalants par rapport au combat mais ils sont en fait toujours prêts à engager le combat. Ils s’approcheront en marchant, vous frapperont et s’éloigneront tout en marchant.

Toucher beaucoup plus

Les pros touchent beaucoup leurs adversaires. Et je veux vraiment dire BEAUCOUP. Et c’est une pure différence avec la façon dont les boxeurs amateurs se battent parce que les boxeurs amateurs gardent en général les bras en haut pour se défendre en gardant leurs mains pour eux-mêmes. Quand vous regardez des pros en sparring, vous les voyez toujours avec leur main sur l’adversaire, le touchant par-ci et par-là. C’est une technique tellement efficace que quand c’est fait de manière stratégique, cela peut créer toutes sortes d’opportunités offensives et défensive durant le combat. Côté offensif, vous pouvez toucher votre adversaire juste pour le distraire. Au lieu de lui lancer des jabs à la tête (ce qui est plus lent), vous pouvez toucher sa tête, et si sa garde est en haut, vous pouvez toucher son gant et ensuite lancer rapidement un crochet au corps. Vous pouvez frapper avec la même main qui l’a touché ou avec l’autre main. Vous pouvez toucher n’importe quel endroit pour qu’il y concentre sa garde et ensuite l’attaquer d’un angle différent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *