UFC 258 – Kamaru Usman termine Gilbert Burns par TKO au 3e round !


C’était LE COMBAT que tout le monde attendait. Celui de Kamaru Usman et Gilbert Burns. Et tout ce qu’on peut dire, c’est que le combat a respecté ses promesses.

En effet, en main-event de l’UFC 258, Kamaru Usman et Gilbert Burns s’affrontaient pour le titre welterweight du Nigerian Nightmare.

Initialement prévu en juillet dernier, à l’UFC 251, le combat entre Kamaru Usman et Gilbert Burns avait été annulé suite au test positif du Brésilien au coronavirus. Quelques mois plus tard, les anciens coéquipiers vont enfin pouvoir en découdre avec la ceinture du Nigerian Nightmare en jeu.

Et c’est dès le début du combat, que Gilbert Burns met la pression. Ne se souciant absolument pas d’être mis au sol, le Brésilien utilise énormément ses kicks pour débuter. Il parvient même à devenir le premier homme à mettre Kamaru Usman knock-down sur une grosse explosion en boxe anglaise avec un puissant crochet du droit.

Sonné, le détenant de la ceinture a pu récupérer immédiatement, le champion doit toutefois traverser la tempête. Le combat s’équilibre ensuite avec un Nigerian Nightmare en réussite en low-kicks et en jab. Toutefois, le challenger reste en réussite en boxe anglaise.

Pour ce qui est du Round 2, Burns débute la seconde reprise en mettant la pression. Sur les conseils de ses coachs, Usman se repose sur son très bon jab pour faire reculer son adversaire. Tous les deux conscients du danger à se lancer dans du grappling, les deux hommes échangent en Anglaise. Sur un contre en bras arrière, c’est au tour de Kamaru Usman de mettre son adversaire knock-down. En mode survie, le Brésilien est complètement acculé par le champion, mais parvient à récupérer. Sur un jab, le Nigerian Nightmare s’offre un nouveau knock-down, mais ne suit pas Burns au sol.

Et c’est au Round 3 que tout se joue. Kamaru Usman débute tambour battant avec un jab pour s’offrir le knock-down. Avec un ground and pound absolument monstrueux pour finir, le Nigerian Nightmare ne se laisse pas prier. Victoire par TKO au 3e round, 13e victoire consécutive à l’UFC en welterweight (nouveau record). And Still.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *